Your search results

Faire du compost en ville, c’est possible !

Mis en ligne par NEMAUSA IMMOBILIER le décembre 17, 2021
| 0

Avec la prise de conscience écologique actuelle, la gestion des déchets prend une place à part entière. Dans cette lancée, leur tri par l’intermédiaire des composteurs de quartier constitue un geste écocitoyen tout à fait possible dans les villes.
Le phénomène naissant des composteurs de quartier : de quoi s’agit-il ?
Un composteur de quartier n’est autre qu’un bac collectif dans lequel les déchets alimentaires de l’ensemble des habitants d’un quartier sont récoltés. Stockés durant plusieurs semaines, la décomposition de ces déchets organiques permettra par la suite d’en faire du compost.

Les composteurs de quartier constituent une initiative louable en ce qu’ils permettent d’initier les habitants au tri des déchets. Ce geste, respectueux de l’environnement, a même pour impact une réduction de l’empreinte carbone du fait qu’il y ait moins recours aux véhicules de collecte.

Cette initiative a d’autant plus d’intérêt dans les zones où les habitants disposent de peu d’espaces extérieurs et ne peuvent pas ou n’ont pas d’intérêt à composter pour leur propre usage.
À quoi serviront les composts ?
Le tri des déchets par l’intermédiaire des composteurs de quartier présente de multiples autres intérêts, outre le respect de l’environnement. Pour les habitants du quartier, ce projet contribue à l’amélioration de l’habitat et favorise les liens intergénérationnels. Au niveau des collectivités, il s’agit d’une alternative intéressante au “tout-collecte”’.

Mais l’objectif ultime du compostage consiste à rendre à la terre ce qu’elle a donné, le compost obtenu permettant de faire pousser des légumes. Pour vous donner une idée, selon le site upcycle.org, une tonne de déchets alimentaires journaliers permet de réaliser 0,5 tonnes de compost frais par jour pendant 15 jours. Remis à un maraîcher, il permettra d’amender et de fertiliser un terrain d’une superficie de 170 m2, pour produire à la fin 850 kg de légumes. Un cycle vertueux peut ainsi se mettre en place en consommant également plus local.

Source Bien Ici 17/12/2021

Compare Listings